Citations

Un article de IE-Lobbying.info.

Jump to: navigation, search


Ci-dessous, quelques citations en liens avec l'intelligence économique ou le lobbying.


  • L'intérêt parle toutes les langues et joue toutes sortes de personnages, même celui du désintéressé, François de La rochefoucauld
  • Les choses que l’on veut faire ne doivent pas se dire et celles qui sont bonnes à dire ne sont pas bonnes à faire, Baltazar Gracian y Morales
  • Le pouvoir n’est rien, seul compte l’influence, Hérodote
  • Rien de très nouveau dans la pratique du lobbying, terme désignant toute action ayant pour but d’influencer une autorité publique. Les bas-reliefs de l’Antiquité nous montrent la foule se pressant dans le vestibule du Sénat afin de rencontrer tel ou tel haut personnage. Les salons du XVIIIe siècle servaient autant à se créer des réseaux à la cour qu’à discuter de littérature, Stefan Schepers
  • Soumettre l’adversaire sans livrer bataille, Sun Tsu
  • Qui ne sait pas dissimuler ne sait pas régner, Louis XI
  • Il y a pouvoir dans tout phénomène où se révèle la capacité d'un individu d'obtenir d'un autre un comportement qu'il n'eût pas spontanément adopté, Georges Burdeau
  • Il serait absurde que l’homme fût honteux de ne pas pouvoir s’aider de ses membres et qu’il ne le fût pas de manquer du secours de la parole, ressource encore plus propre à l’être humain que l’usage de ses membres, Aristote
  • Le secret est le sceau de la capacité... C'est la marque d'une supérieure maîtrise de soi et se vaincre en cela est un triomphe véritable, Baltazar Gracian y Morales

  • Gouverner c’est faire croire, Thomas Hobbes
  • Au XXIe siècle comme au XXe, nous prendrons l’initiative d’hostilités – que ce soit sous la forme d’opérations avec les forces spéciales ou de virus informatiques dirigés sur les centres de commandement ennemis – quand ce sera absolument nécessaire et que nous y verrons un net avantage. Nous le justifierons après coup sur le plan moral. Ce n’est pas non plus du cynisme. Le fondement moral de notre politique dépendra du tempérament de notre nation et de ses dirigeants, pas des absolus de la loi internationale. … Les systèmes dans lesquels deux grandes puissances s’affrontent dans une lutte ritualisée comme pendant la guerre froide ont tendance a être plus stables que le système actuel dans lequel il y a beaucoup de puissances secondaires et où la première puissance n’est toujours pas un Léviathan, Robert Kaplan
  • Qui ne sait pas dissimuler ne sait pas régner, Louis XI
  • Tout l’art de la guerre est l’art de duper, Maodzedong
  • L’intelligence est le croisement de l’information et de la stratégie, François Moinet

  • La visée fondamentale de la guerre consiste à éliminer l’autre du champ du discours, Alexis Philoneko
  • Un marché est la combinaison des comportements de milliers de personnes répondant aux informations, à la désinformation et à leurs caprices, Kenneth Chang
  • On assiste à l’épuisement de la métaphysique de la volonté général et au déclin apparent d’une démocratie de volonté qui cache l’effondrement de la politique comme science de la volonté, Pierre Rosenvalon
  • Le lobbying montre la fragilité de la notion d’intérêt général. Celui-ci est une fiction, et ne s’apprécie finalement que par rapport à celui qui en est le dépositaire, à celui qui détermine la règle, Daniel Prévost-Testard
  • Si on veut fonder en droit la supériorité de l'intérêt général, il convient sans doute d'accepter de revenir à une conception holiste sinon spirituelle de la société, ce qui rencontrera vraisemblablement peu d’assentiment, Claude Lefort
  • Naturellement, il n’y avait pas de moyen de savoir si à un moment on était surveillé. Combien de fois, et suivant quel plan, la Police de la Pensée, se branchait-elle sur une ligne quelconque, personne ne pouvait le savoir. On pouvait même imaginer qu’elle surveillait tout le monde, constamment...On devait vivre, on vivait, car l’habitude devient instinct, en admettant que tout son émis était entendu et que, sauf dans l’obscurité, tout mouvement était perçu, George Orwell
  • La pensée commence avec le mensonge...Le langage naît du fait qu'on crie « au loup » pour rire, et que, ce faisant, on ment. C'est alors que naît le problème de la vérité, et par la même occasion celui de la représentation. Le problème de la vérité ne naît qu'avec la représentation. Pour les abeilles il n'y a pas de problème de la vérité, Karl Popper
  • On pourrait soutenir ce paradoxe que, dans des conditions par ailleurs identiques, l'existence humaine collective exige une certaine dose de secret qui change simplement ses objets : abandonnant l’un, se saisissant d'un autre et dans ce va-et-vient préservant la même quantité de secret, George Simmel
  • Ceux qui sont experts dans l’art de la guerre soumettent l’armée ennemie sans combat. Ils prennent les villes sans donner l’assaut et renversent un état sans opérations prolongées, Sun Tsu
  • Le savoir est désormais la ressource centrale de la destructivité, de même qu'il est la ressource centrale de la productivité, Alvin Toffler
  • Abattre un adversaire c’est moins le capturer que le captiver, le champ de bataille économique ne tardera pas à se confondre avec le champ d’aperception militaire et le projet du complexe informationnel américain deviendra alors explicite : il visera la médiatisation mondiale, Paul Virilio
  • La justice de l'intelligence est la sagesse. Le sage n'est pas celui qui sait beaucoup de choses, mais celui qui voit leur juste mesure, Platon
  • A Bruxelles, l'influence est personnelle, Tony Long
  • Le fait même que la langue française ne dispose pas d'un mot permettant d'exprimer la réalité du lobbying moderne et son rôle dans la société et dans la prise de décision est révélateur de la nécessité d'écrire sur cette réalité et de l'expliquer, Benoît Le Brêt