MBTI

Un article de IE-Lobbying.info.

Jump to: navigation, search

Sommaire

Définition générale

La théorie des types psychologiques a été initiée dans les années 1930 par Carl Gustav Jung (1875-1961), psychiatre suisse en lien, puis en profond désaccord avec Freud. Ses travaux ont ensuite été poursuivis aux États-Unis pendant plus de 40 ans par Isabel Briggs Myers (1897-1979) et sa mère, Katherine Cook Briggs. Ils ont abouti après au Myers Briggs Type Indicator ou MBTI. Selon le Center for Applications of Psychological Type, environ 2 000 000 de personnes par an effectuent le test MBTI. CPP, qui en détient les droits, précise qu'il “vous aide à améliorer vos relations personnelles et professionnelles, augmente votre productivité et vous permet d'identifier vos préférences en matière de leadership et de communication. Beaucoup d'écoles l'utilisent pour leurs conseils d'orientation. C'est donc l'indicateur le plus utilisé au monde.

Apport de Jung

Jung distingue au sein de l'activité de l'esprit humain, deux grand types d'activité et quatre processus mentaux :

  • Recueillir de l'information ou Perception P, de deux manières opposées : l'intuition N et la sensation S ;
  • Traiter cette information pour aboutir à des conclusions ou jugement J, de deux manières opposées : la pensée T (pour thinking) et le sentiment F (pour feeling).

Il a aussi observé que les individus ont tendance à trouver leur énergie et à être dynamisés :

  • Soit par l'environnement extérieur, les activités et les expériences : extraversion E ;
  • Soit par l'univers intérieur des idées, des souvenirs et des émotions : introversion I.

« La sensation (c'est-à-dire, le sentiment de perception) vous dit que quelque chose existe ; la réflexion vous dit ce que c’est ; le sentiment vous dit si c'est agréable ou pas ; et l'intuition vous dit d'où il vient et où il va.». C.G. Jung

Préférences du MBTI

L'indicateur MBTI identifie alors 16 grands types de personnalité à partir des 2 préférences possibles sur chacune des 4 dimensions précédentes. Il s'agit bien de préférences individuelles. Nous utilisons par exemple tous l'intuition et la sensation pour percevoir, mais généralement, nous sommes plus à l'aise avec l'une des deux, que nous utiliserons plus souvent, plus naturellement, tout comme nous avons une préférence pour l'utilisation d'une de nos deux mains.

Les préférences sont donc les suivantes :

  • Orientation de l'énergie : E Extraversion / I Introversion
  • Recueil d'information : S Sensation / N Intuition
  • Prise de décision : T Pensée / F Sentiment
  • Mode d'action : J Jugement / P Perception

Certains tests vous indiqueront le pourcentage de clarté dans votre choix, par exemple T à 75 % et F à 25 %. La connaissance de vos 4 préferences vous indique votre type MBTI. Ils sont donc au nombre de 16 : INTP, INTJ, ENTJ, ENTP, INFP, ENFP, INFJ, ENFJ, ISTP, ISTJ, ESTP, ESTJ, ISFP, ISFJ, ESFP et ESFJ.

Les 8 fonctions cognitives de Jung

En appliquant les 2 orientations de l'énergie (E, I) aux 4 processus mentaux (N, S, T, F), Jung a identifié et décrit 8 fonctions cognitives : 4 extraverties et 4 introverties :

  • Le type Sensation Extravertie Se aime voir, entendre, goûter, toucher et sentir le monde autour de lui. Il agit sur des données concrètes, là et maintenant. Se fie au présent et laisse aller les choses. Il sent le contexte immédiat ; détecte les changements et les opportunités pour l'action ; est amené à agir sur le monde physique; accumule des expériences ; recherche rapidement les réactions visibles et les données pertinentes ; reconnaît “ce qui est”.
  • Le type iNtuition Extravertie Ne découvre constamment de nouvelles possibilités dans le monde externe. Se fie aux flashs de sa conscience, qui peuvent être partagés avec les autres. il interprète les situations et les relations ; relève les significations et les interconnexions ; traduit “ce qui est” par “ce qui pourrait peut-être être” ; remarque les non-dits et donne un sens à ce qui émerge à travers des contextes variés.
  • Le type Sentiment Extraverti Fe cherche l'harmonie avec et entre les personnes du monde extérieur. Les valeurs relationnelles et culturelles sont importantes. Il communique ; tient compte des autres et organise les groupes pour satisfaire leurs besoins et respecter leurs valeurs et leurs sentiments ; maintient l'organisation ou les valeurs de groupe ; règle et satisfait les autres ; définit si quelque chose est approprié ou acceptable pour les autres.
  • Le type Pensée Extravertie Te a toujours un plan à réaliser. Cherche la logique et la cohérence du monde extérieur. Se soucie des lois et des règles. Il ordonne ; organise pour l'efficacité ; systématise ; applique la logique ; structure ; vérifie les conséquences ; contrôle que les normes ou les spécifications ont été suivies ; définit des limites, des directives et des paramètres ; décide si quelque chose marche ou non.
  • Le type Sensation Introvertie Si est captivé par les vibrations que le monde extérieur déclenche en eux. Compare les faits et les expériences à ceux passés. Se fie au passé. Il conserve des données sensorielles pour l'utilisation future. Reconsidère les expériences passées ; “ce qui est” évoque “ce qui était” ; recherche des renseignements détaillés et les liens avec ce qui est connu ; se souvient des impressions conservées ; accumule des données.
  • Le type Intuition Introvertie Ni découvre constamment de nouvelles possibilités dans son monde intérieur. Se fie aux flashs de son inconscient, qui sont difficiles à expliquer aux autres. Il prévoit les implications et probablement les effets sans données externes ; réalise “ce qui sera” ; conçoit de nouvelles façons de voir les choses ; entrevoit les transformations ; obtient une image de sens profond ou de symboles extensifs.
  • Le type Sentiment Introverti Fi cherche l'harmonie de ses actions et pensées avec ses valeurs personnelles. Il peut avoir du mal à expliquer ses valeurs. Il évalue ; considère l'importance et la valeur ; évalue quelque chose à partir des vérités sur lesquelles il est fondé ; clarifier les valeurs pour obtenir l'adhésion ; décide si quelque chose a du sens et s’il mérite d’être défendu.
  • Le type Pensée Introvertie Ti crée des mondes intérieurs d'idées. Cherche la logique et la cohérence des idées. Se fie à son cadre intérieur, qui peut être difficile à expliquer aux autres. Il analyse ; classe par catégories ; évalue selon les principes et vérifie si quelque chose correspond au cadre ou au modèle ; trouve les principes sur lesquels quelque chose repose ; contrôle les incohérences ; clarifie les définitions pour recevoir plus de précision.

Les 4 tempéraments

David Keirsey a quant à lui regroupé les 8 fonctions psychologiques et identifié 4 grands tempéraments :

  • Les gardiens SJ 45%
  • Les artisans SP 23%
  • Les idéalistes NF 17%
  • Les rationnels NT 15%
  • Les gardiens : l'habileté logistique [modifier]
    • Les besoins de base du Gardien sont l'adhésion au groupe et la responsabilité. Ils ont besoin de savoir qu'ils font leur devoir. Ils valorisent la stabilité, la sécurité et le sens de la communauté. Ils se fient à la hiérarchie et à l'autorité et peuvent être surpris quand d'autres vont à l’encontre de ces structures sociales. Les gardiens savent comment les choses ont toujours été faites, et donc ils anticipent les problèmes. Ils ont le chic pour suivre les règles, les procédures et le protocole.
  • Les artisans : l'habileté tactique [modifier]
    • Les besoins de base des Artisans sont d'avoir la liberté d'agir sans obstacle et de voir un résultat marqué à leurs actions. Les artisans valorisent hautement l'esthétique, que ce soit dans la nature ou dans l'art. Leurs énergies sont concentrées sur la performance adroite, la variété et la stimulation. Les artisans ont tendance à être doués à employer les moyens disponibles pour accomplir un but. Leur créativité est révélée par la variété de solutions qu'ils trouvent. Ils sont doués à l'utilisation des instruments, que l'instrument soit la langue, les théories, un pinceau ou un ordinateur.
  • Les idéalistes : l'habileté diplomatique [modifier]
    • Les besoins de base de l'Idéaliste sont d’avoir un but à atteindre et de travailler à améliorer les choses. Les idéalistes ont besoin d’avoir un sens unique de l'identité. Ils valorisent l'union et l'authenticité. Les idéalistes préfèrent les interactions coopératives centrées sur l'éthique et la moralité. Ils ont tendance à être doués à unifier des personnes différentes et à aider les individus à réaliser leur potentiel. Ils construisent des ponts entre les gens par l'empathie et la clarification de questions plus profondes.
  • Les rationnels : l'habileté stratégique [modifier]
    • Les besoins de base du Rationnel sont la maîtrise de concepts, de connaissance et de compétence. Ils veulent comprendre les principes de l'univers et apprendre ou même développer des théories pour tout. Ils valorisent l'expertise, la consistance logique, les concepts et les idées, et cherchent le progrès. Ils analysent abstraitement une situation et considèrent en amont les possibilités. La recherche, l'analyse, la quête de modèles et le développement d’hypothèses seront probablement leur façon d'opérer naturelle.

La théorie dynamique

Jung et Isabel Myers ont identifié les 8 fonctions dominantes, mais ont aussi noté qu'un individu avec sa dominante utilisait les autres fonctions dans un certain ordre.

On peut en effet considérer qu'il existe 2 axes :

  • L'axe Perception : avec la Sensation S et l'iNtuition N
  • L'axe Décision : avec la Pensée T et le Sentiment F

L'aisance à l'exercice d'une fonction se développe dans le temps ; un individu a ainsi :

  • Une fonction dominante, développée dans l'enfance, qui est la fonction favorite dans son monde (I ou E) favori : par exemple la pensée introvertie Ti
  • Une fonction auxiliaire, développée à l'adolescence, qui vient équilibrer la fonction dominante : elle figure sur l'axe opposé à celui de la fonction dominante, et son énergie lui est aussi opposée (2 possibilités au total, donc) ; par exemple l'iNtuition extravertie Ne

=> ce sont les deux lettres du milieu (ST, SF, NT, NF) du type MBTI

  • Une fonction tertiaire, développée chez le jeune adulte : elle est le complément de la fonction auxiliaire ; dans l'exemple, la Sensation introvertie Si
  • Une fonction inférieure, qui est la moins développée : c'est le complément de la dominante ; dans l'exemple, le Sentiment extraverti Fe

Lien interne

  • [NEO PI-R]